Analyse des prix de la Maréchalerie en France

Mis à jour : août 3

Introduction :

  • Est à considérer que l'Etude s’appuie sur les réponses d"environ 1 Entreprise sur 20 en France

  • Est à considérer que le prix est Toutes taxes comprises et qu'il s'agit de ferrage / demi-ferrage à plat.

  • Est à considérer que les données traitées sont anonymes afin de les traiter comme telles et avoir un panel représentatif de la tarification qu'elle soit basse ou haute.


Localisation des Entreprises consultées :


Cette enquête étant basée sur le volontariat, les données dépendent entièrement des réponses enregistrées et de leur localisation. De ce fait, il n'est pas possible d'établir de corrélation de prix par département aux vues du manque de données à traiter pour une bonne partie d'entre elles. Il est donc à noter que la valeur des résultats dépend de la largeur du spectre.


Statut des Entreprises :


  • 42 Entreprises Individuelles / en Nom Propre (EI)

  • 18 Micro Entreprises

  • 14 Entreprises Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

  • 11 Auto Entrepreneurs

  • 9 Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL)

  • 6 Sociétés par Actions Simplifiées (SAS)

  • 5 Entrepreneurs Individuels à Responsabilité Limitée (EIRL)

  • 3 Sociétés par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

  • 1 Association

A noter la présence dans les chiffres d'une quantité non-négligeable de Sociétés non assujetties à la TVA. Le cumul Micro Entreprise + Auto Entrepreneur cumule 29 Sociétés représentant la seconde place du classement si combinées.


Auto-Évaluation des Prix :


Ces données sont très intéressantes si combinées à l'Avis général demandé sur la Valeur des prix sur le Territoire. Une grande majorité trouve ses tarifs corrects mais reproche également un trop grand écart de prix selon les Régions dans le même temps. Ceci peut être expliqué par une oscillation notoire entre les valeurs hautes et basses du Marché, même si, une certaine cohérence des prix reste majoritaire. Enfin, une partie des Entreprises consultées à hauteur de 6 à 7%, considère qu'il est nécessaire de ne pas juger des écarts de prix, faisant référence au libre arbitre et de la différence du coût de la vie et de fonctionnement inhérents aux différentes localisations. Pour exemple, en Haute Savoie, le Budget Autoroute Annuel peut représenter jusqu'à 2500 euros par An facilement.


Exemple d'écarts de prix constatés pour des Entreprises françaises :


Concernant le parage : de 30 à 60 euros

Concernant le demi-ferrage : de 47 à 105 euros

Concernant le ferrage : de 70 à 165 euros


Est à noter que les différences constatées le sont pour un acte similaire. La différence de valeur notoire est donc un élément important à constater car quasiment doublé en termes de Valeurs hautes et Valeurs basses.


Évaluation des prix :

  • La Valeur moyenne du parage est de 42 euros en France

  • La Valeur moyenne du demi-ferrage est de 66 euros en France

  • La Valeur moyenne du ferrage complet (à plat) est de 91 euros en France

Prix pratiqués par Région (à titre d'exemple pour manque de données) :

Il est à noter que les courbes suivent une certaine logique par Région mais qu'aux vues du nombre de données, une valeur moyenne ne peut être considérée comme valeur de référence absolue. Il est important de noter que les "pics de prix" sont inhérents également à l'ordre de traitement des données. Sur le Tableau du dessus, les données sont traitées par ordre alphabétique, sur le Tableau du dessous, les mêmes données sont traitées avec le prix du ferrage en référence, on assiste à un lissage artificiel en fonction de la présentation des données.


Tarif "Chevaux de Trait" sur 120 Entreprises :

  • 80 Sociétés appliquent une majoration de prix

  • 27 Sociétés refusent de s'en occuper

  • 1 Société n'applique pas de différence de prix

Tarification du Déplacement :

Conclusion :


Si dans la majorité des cas, les Entreprises estiment que leur Tarification est suffisante, on observe de gros écarts de prix lorsque les extrémités du spectre sont prises en compte. Majoritairement, est souvent stipulé qu'aux vues des prérogatives du Métier et de sa difficulté, notre tarification est bien inférieure à ce qu'elle pourrait/devrait être. A noter, que très peu de Maréchaux veulent "gagner un maximum" mais expriment par leur Avis, cette contradiction que peut représenter la tarification par la course au moins cher mais "de qualité."


Il est notoire qu'un prix ne fait pas la valeur d'un professionnel, si ce n'est que lorsqu'il peut se permettre une "valeur supérieure au marché" sur la durée, il prouve un certain talent dans la majorité des cas. A noter également que la marge que gagne l'Artisan sur sa Tarification, lui permet de "prendre le temps" là où la course "au moins cher" induit par définition une masse de travail très/trop conséquente afin de gagner sa vie correctement.


Lorsque l'on parle de Prix par Région, il faut prendre en compte plusieurs facteurs tels que le fait qu'une Région réunit plus ou moins de départements et que rien n’empêche d'habiter au Sud Est de la Région Auvergne Rhône Alpes mais de travailler dans la Région PACA en réalité. A noter également qu'un plus grand nombre de données permettrait plus de finesse dans les calculs mais qu'aux vues du nombre de Sociétés en France, ces calculs peuvent être considérés comme plutôt représentatifs.


Deux faits pour finir, l'immense majorité des Maréchaux applique une tarification pour les chevaux de Trait, ce qui peut être compris par le fait que le coût du matériel est supérieur ainsi que la difficulté physique et le temps passé. Cette donnée est plutôt logique étant donné que dans le même temps, la Majorité des professionnels parle d'une difficulté à faire valoir un "certain prix" et dégager une marge suffisante.


Enfin, la moitié des Maréchaux ou presque applique une Tarification du déplacement. Cet élément est à prendre en compte, étant donné qu'un parage peu cher mais avec un déplacement coûteux peut revenir plus cher au propriétaire que l'inverse. Cependant, il reste plus probable qu'il s'agit des professionnels avec la plus grande masse de travail qui les applique afin de pouvoir définir un prix de revient permettant un plus grand confort de travail qu'il soit moral ou/et financier.



De cette Etude, je pense qu'il en ressort majoritairement :


Une grande partie des Maréchaux estime sa tarification correcte aux vues des prix pratiqués mais exprime dans le même temps que le prix de revient, la difficulté du métier et la spécialisation devraient amener à pouvoir augmenter les prix sans pour autant "vouloir gagner un max."


Il existe de très nets écarts de prix de l'ordre de plus de 50% que ce soit pour un parage, demi-ferrage ou ferrage mais qui dépendent en grande partie de la localisation. Concernant la tarification basse, il s'agit dans la majorité de Professionnels débutants quand à la tarification la plus élevée, il s'agit le plus clair du temps, de professionnels ne pouvant répondre à la charge de travail. De ce fait, ils ont choisit d'élever leur marge pour s'assurer un confort impossible s'il n'était pas justifié professionnellement.



Etude faite en 2020.


GP.