Devenir Maréchal Ferrant

Mis à jour : févr. 26


Un métier d'Excellence :


La Maréchalerie est un Art des compromis et du questionnement capital dans la Santé du Cheval. Nombre de facteurs sont à prendre en compte pour qui recherche l'excellence, et les réponses amènent toujours d'autres questions. Là ou le néophyte ne voit qu'un pieds, le professionnel doit y voir Potentialités, probabilités, raisonnement, logique, facteurs extérieurs et questionnement perpétuel. La dureté physique et morale de la profession explique autant les abandons nombreux, que les grandes passions, ce n'est pas un métier que l'on fait par hasard ou "à défaut", on parle bien là de vocation et d'engagement.


Bien loin du rêve des "petits poneys qui courent dans la prairie", l'un des premiers acteurs de la santé du cheval, le maréchal doit savoir jongler avec des conditions de vie et de travail pour le cheval, qu'il ne maîtrise pas et qu'on lui demande de compenser.

Les + pour devenir Maréchal :

- Une excellente condition physique

- Métier ouvert autant aux femmes qu'aux hommes

- Une grande résistance mentale, de l'endurance

- Une grande détermination, capacité d'adaptation et remise en question .


Les Différents Diplômes de Maréchal Ferrant (obligatoire depuis 1996)


Formation Initiale :

- CAPA / CTM / BEPA en Stage, en Apprentissage sur 3 ans

- Formation Adulte 6 mois/1 ans pour les + de 26 ans (à éviter)

Formation Complémentaire :

- BTM (apprentissage en 2 ans)

-Compagnons du Devoir (5 ans)


La Majorité des Maréchaux cumule 5 ans d'apprentissage à l'heure actuelle (CAP-BTM)


La Formation Initiale :

Ne voyez pas le temps de l'apprentissage comme "des années perdues", l'apprentissage est un socle, évitez les faiblesses dans les fondations ! Le plus important n'est pas "d'avoir vite le diplôme" mais bien la suite, quand vous serez seul(e) dans votre camion, avec votre entreprise et vos questions (qui resteront toute votre carrière, nombreuses) . Ne croyez pas que parce que vous montez à cheval, vous comprenez les chevaux. Dans notre métier, c'est le cheval qui tient la cravache et les plus grandes assurances seront vos plus grandes faiblesses.


Il y a 2300 Maréchaux en France, pour 1.2 million de chevaux et 400 à 500 demandes d'apprentis par An, Croyez vous réellement que votre avenir attendait que vous soyez né ? Les Places sont chères, évitez de dire que vous souhaitez attaquer en Septembre parce que vous avez Atelier Pédalo cet été, c'est dès le mois de juin que les patrons recherchent activement ! Ne choisissez pas votre Patron pour sa Situation géographique, et ce n'est pas parce que vous le choisissez qu'il en fera de même ! N'arrivez pas la Fleur au Fusil, vous avez un réel travail de préparation à faire pour apprendre dans les meilleures conditions possibles. Contactez directement votre futur Patron, c'est ni votre père ni votre mère que votre futur patron embauchera ! Prenez vos responsabilités, montrez votre motivation, Personne ne vous doit rien ni ne vous attend, n'appelez pas à 22h ou qu'on vous rappelle forcément, nous avons facilement des dizaines d'appel à gérer quotidiennement, nous attendons tous le Messie mais personne n'a son numéro.


Recommandations :


La plupart du temps, les futurs patrons ont une idée précise de l'Ecole ou ils souhaitent envoyer leurs apprentis. Dans le cas contraire, privilégiez le CAPA par Apprentissage ou le CTM (géré par l'UFM et donc les Maréchaux) pour la formation initiale. Notre métier est un métier d’œil qui se fait sur le terrain et dont les semaines en Entreprise sont payées en fonction de l’âge et de l'année de formation.


La Particularité du CTM est d'être un Examen d'un niveau technique supérieur au CAP (géré par l'Etat) qui à vocation à mieux préparer au BTM ou à l'installation, cependant, peu d'écoles proposent cette formation nouvelle actuellement.

Seule la formation initiale est obligatoire à l'installation (CAP, BEP ou CTM) mais le programme répond aux problèmes courants les plus simples de la maréchalerie. C'est autant le temps que l'expérience qui permettent, par le biais du BTM, d'aborder un programme bien plus conséquent.


De manière générale, la Formation Adulte est une option à n'envisager qu'en dernier recours et seulement si vous avez 26 ans révolus ou plus. Son programme court, son manque de profondeur technique par manque de temps empêche l’œil de se former bien qu'on vous dira l'inverse à la signature du chèque. Certains réussissent cependant, mais il y a forcément une compréhension différente entre 6 à 9 mois de formation et 5 années qui peut cependant être comblée par l'expérience du Terrain et donc le Temps.


Enfin et si les conditions que je dépeins n'ont pas trop ébranlé vos convictions, sachez que vous vous apprêtez à faire Le plus beau Métier du Monde !

Jacques Brel disait "Le Talent c'est l'Envie, le reste, c'est du Travail".

Si vous êtes sérieux, studieux et réellement impliqué, vous vivrez de notre métier très correctement financièrement, A Titre personnel, plus "qu'un métier", je pense que l'on peut parler de vocation et de passion, les Illusions se dissipant très vite.


Une question ? Une précision ? N'hésitez pas à réagir en commentaire !